Quels sont les atouts et les risques du portage salarial ?

Le souci d’avoir un travail stable et surtout sécurisé amène maintes personnes à regarder du coin de l’œil, avec une importante méfiance, le portage salarial. Quels sont donc les avantages et les risques liés à cette forme d’emploi ? Cet article vous propose une clarté sur les avantages et les risques liés au système du portage salarial.

Les avantages du portage salarial 

Le portage salarial est une forme d’emploi qui fonctionne avec une entreprise de portage comme "un cdi" et offre de nombreux avantages qui méritent une lumière. Le plus remarquable des avantages du portage salarial, c’est qu’il vous met hors d’atteinte du chômage. 

En effet, le contrat de travail crée un lien de subordination qui encadre juridiquement le salarié porté contre le chômage et lui confère, comme tout employé, le droit à l’indemnité du chômage. Ainsi, sauf en cas de démission ou lorsque vous ne remplissez pas encore les conditions requises, à la fin de votre contrat, il vous sera versé un montant en guise d’indemnités de chômage. 

De plus, dans une société de portage, les congés payés et les versements de retraites vous sont garantis. Mais ce n’est pas tout, l’autre avantage intéressant est relatif aux nouvelles exigences technologiques. La société de portage, dans le souci de vous rendre plus compétitif, vous finance diverses formations concourant à votre perfectionnement. 

Faut-il souligner que le porté salarial est débarrassé de toutes les tâches administratives, comptables et financières, liées à ses différentes missions. Toutefois, le portage salarial a ses propres déboires qu’il ne faut pas perdre de vue. 

Le portage salarial, que faut-il craindre ?

Avoir une protection juridique et être indépendant financièrement loin de toutes charges administratives et comptables, ça fait légitimement rêver. Mais à quel prix ? C’est l’évidente question. En effet, malgré ces nombreuses merveilles dont il fait preuve un peu partout dans le monde, le recours au portage salarial entraine des risques non minimes qui méritent d’être portés à la connaissance des consultants. 

Pour bénéficier des indemnités de chômages et des allocations de retraite, il faut totaliser un certain nombre d’années et les conditions supplémentaires ne sont pas négligeables. De plus, le chiffre d’affaires du salarié porté est soumis à certaines défalcations, comme notamment les 10% que prélève la société de portage. De plus, étant soumis au droit de travail, le salarié porté doit s’acquitter de certains payements, dont les cotisations de retraites.